A trois on y va, un film de Jérôme Bonnell

Avec « A trois on y va », Jérome Bonnell signe son sixième long-métrage. L’histoire de trois jeunes, deux femmes et un homme, est moins réussie que son film précédent,  « Le temps de l’aventure ». Sortie le 25 mars 2015

 

Trois personnages : le couple Charlotte et Micha, la maîtresse Mélodie. On aurait là la structure classique du théâtre de boulevard. Sauf que Mélodie (Anaïs Demousiers) et Charlotte (Sophie Verbeeck) ont de relations passionnelles. Et que Mélodie et Micha ( Félix Moati) vont tomber amoureux. L’équilibre du triangle bascule.

film a trois
A trois on y va – Sophie Verbeeck, Félix Moati, Anaïs Demoustier

 

L’action ne se déroule  pas, non plus, dans un appartement bourgeois des beaux quartiers mais à Lille. Le film circule entre une vieille maison acquise par Charlotte et Micha, en couple depuis quatre ans, une petite chambre où loge Mélodie, le tribunal et les commissariats de police où l’amène son travail d’avocate.

Charlotte a perdu son emploi, mais chante dans de petites salles locales ;  Mélodie, un peu déboussolée, oeuvre chez un avocat apparemment peu scrupuleux ;  Micha s’occupe des animaux en soins chez un vétérinaire.

Dans son précédent film le Temps de l’aventure, en 2013, Jérôme Bonnell ,  donnait de l’épaisseur à ses personnages. Dans A trois on y va,  ses héros semblent bien légers. Le réalisateur a sans doute voulu  mettre en scène trois jeunes mus par leurs seules pulsions amoureuses, à peine culpabilisés par la trahison à l’endroit du troisième  acteur du trio. Mais la fraîcheur de Mélodie (Anaïs Demoustiers), la naïveté réjouie de Micha (Felix Moati), l’introversion silencieuse de Charlotte ne parviennent pas à réellement à émouvoir.

Le film est rythmé par des situations de pure comédie où l’un des membres du trio risque de découvrir la liaison cachée des deux autres. Jusqu’au moment où la situation redoutée se produit. Un équilibre heureux à trois est-il possible s’interroge le réalisateur ?

On peut regretter que le résultat ne soit pas très convaincant.

 

Elsa Menanteau