Cheveux et féminité, le dessin de Winnie Truong

Winnie Truong, jeune artiste canadienne expose pour la première fois à Paris. Son thème unique : le cheveu. Une façon de parler de la femme, diverse, multiple, universelle aussi. Décoiffant.

Des tresses, des volutes, des coquilles, des vagues, des éventails, des cordages, des torsades… le dessin de Winnie Truong ondoie dans de longs mouvements souples et ordonnés. Le seul propos,  obsessionnel peut-être de cette jeune artiste canadienne âgée de 27 ans et originaire de Toronto est le cheveu, ou plus exactemement la chevelure.

Winnie Truog- dessin - Fair Feathered Friend, 2015,
Winnie Truog- dessin – Fair Feathered Friend, 2015,

Tous ses personnages, des femmes surtout sont agrémentés, envahis, entourés, surmontés, camouflés, cocoonés par des chevelures abondantes et fantasmagoriques,  que l’artiste se plait à peigner, caresser, ordonner, boucler, friser avec une surprenante imagination.

Pourquoi le cheveu ? « C’est un prolongement de la personnalité » commente Winnie Truong qui expose pour la première fois à Paris (Hey ! Acte III – à la Halle Saint Pierre). « Elle exprime la féminité…Mais c’est aussi une façon de se cacher ». Sensualité et pudeur, provocation et repli, sexualité et séduction, Winnie Truong illustre aujourd’hui avec son trait de crayon affirmé, l’un des symboles millénaires sur le sens attribué à la chevelure.

 

EM

Une réflexion sur “ Cheveux et féminité, le dessin de Winnie Truong ”

Les commentaires sont fermés.