Danser pour vivre : « condAnsé » aide les femmes à se retrouver

Il est des trajectoires incertaines, des cheminements tortueux, mais des parcours pas si imprévisibles que cela si l’on accepte à un moment de sa vie de faire un break et de regarder en soi. Je m’appelle Laure et je suis heureuse de témoigner de mon changement de vie, de mon virage à 180 degrés : passer d’une vie professionnelle d’assistante de direction salariée à la création d’un projet contributif autour de la danse pour aider les femmes à se révéler à elles-mêmes. Autant dire passer du coq à l’âne…

Et pourtant, c’est chose faite ! Voici l’histoire de « condAnsé ».

 

LA DANSE ET MOI

Cela faisait très longtemps que j’en rêvais : créer un projet autour de la danse dans un esprit de contribution. Je danse depuis plus de 20 ans, je suis une vraie passionnée et je réalise que j’ai sans doute passé le tiers de ma vie dans les studios de danse à apprendre, travailler, transpirer, me corriger, recommencer, et m’enrichir de différentes disciplines ; tango argentin, danses de salon, jazz, classique, folklore. La danse a toujours été un pilier dans ma vie, une boussole, une parenthèse pendant laquelle je me reconnectais à moi-même, à mon corps. La danse m’apporte du sens et fait partie intégrante de mon équilibre. Elle a aussi forgé mon mental, redéfinit ma vision du monde, elle m’a permis de côtoyer des personnes impliquées et inspirantes, de voyager en apportant mes acquis aux enfants défavorisés au Brésil, en Afrique du Sud et en Inde, elle m’a permis de créer du lien, d’oser, de prendre des risques, de me confronter à moi-même et d’évoluer dans ma croissance personnelle.

 

La danse ne fait pas que sculpter le corps, allonger les muscles, développer souplesse et équilibre, elle sculpte aussi notre moi profond, élargit notre état d’esprit, assouplit la rudesse de notre ego, muscle notre psychologie, allège nos bagages émotionnels, elle participe à un développement personnel profond et apporte des enseignements trop souvent absents de nos institutions classiques.

 

LE DECLIC

Salariée depuis une quinzaine d’années dans différentes sociétés où la valeur du travail avait de moins en moins de sens pour moi, je n’ai pas vu arriver le burn out. La crise s’est manifestée par un accident qui aurait pu être fatal, quelques jours après un conflit avec ma hiérarchie. Cet événement a été le déclic pour enfin me poser, réfléchir à ce que je ne tolérais plus, définir ma vision d’une vie épanouie et riche de sens. Je me suis également beaucoup questionnée sur le mode de vie des femmes d’aujourd’hui, sur leur psychologie et leur mode de fonctionnement, et j’en suis arrivée à la conclusion que bien souvent, elles courent après la valorisation dont elles ont toujours manqué. Valorisation salariale, professionnelle, familiale, sociale, elles courent après une validation de l’extérieur pour s’aimer enfin, pour se sentir exister. Comme si cela était ancré dans la mémoire collective de l’histoire des femmes qui n’ont eu de cesse de lutter pour plus de libertés, d’égalité, de justice, de crédibilité, en bref : pour avoir le droit d’exister.

C’est là qu’est née l’envie de créer « condAnsé », un patchwork de rendez-vous autour de la danse : ateliers, articles, développement personnel, mantras, rencontres, conférences, interviews.  Le concept ?  Contribuer à améliorer le quotidien des femmes. La danse est un outil sur-mesure pour cela. Prendre conscience de notre identité, de notre corps, revaloriser l’image de soi, calmer le mental, l’analyse, la projection pour se reconnecter à l’instant présent, développer la confiance et l’estime de soi, comprendre l’importance du jeu, de la joie, du plaisir dans le mouvement, se servir de la musique pour faire corps avec nos émotions et les laisser s’exprimer, il y a tant à faire avec la danse !

 

Le déclic a donc été cet accident qui s’est révélé être un cadeau, mais avec le recul je mesure que tout était déjà en place ou en moi depuis longtemps. C’est juste que je ne le voyais pas.

DES PROGRAMMES ADAPTÉS

De mes expériences de danse et de ma réflexion, sont nés des programmes pour toutes les femmes qui sentent un besoin de se ressourcer, de se retrouver, qui sont à un tournant de leur vie, qui comprennent qu’elles doivent être leur propre priorité pour garantir leur santé physique et psychologique mais également pour apporter plus de qualité à leurs proches. Notre corps nous envoie des messages que nos institutions ne nous apprennent pas à lire : fatigue chronique, addiction, morosité, stress, troubles du comportement, prise de poids, épuisement professionnel, maladies etc. Notre modèle économique et social n’est pas tant fondé sur le bien commun que sur la croissance, la course au profit comme on peut le voir dans beaucoup d’entreprises françaises où l’individu n’est souvent associé qu’à un numéro. On ne nous apprend pas à prendre soin de nous de manière efficace et productive, à nous questionner sur nos vraies valeurs ou nos désirs de vie. Nous sommes conditionnés par une société qui nous pousse à nous conformer pour avoir le droit d’exister.

Or se reconnecter à soi est d’une rentabilité surprenante. C’est comme prendre conscience d’un super pouvoir qui sommeille en nous et qu’il suffit de réactiver pour changer son niveau d’énergie, retrouver un sens à ses actions quotidiennes et redéfinir la vie que l’on veut soi, et non pas la vie définie par autrui.

Les «programmes condAnsés» s’adressent à des femmes salariées, des femmes entrepreneures, des femmes qui ont choisi d’interrompre leur carrière pour s’occuper de leurs enfants, des femmes qui veulent changer quelque chose dans leur quotidien : retrouver plus d’énergie, de confiance, d’estime, s’aménager du temps de qualité pour elles, s’amuser avec la danse, se reconnecter à leur corps, prendre soin d’elles etc.

Je leur apporte de la danse et des principes fondamentaux de développement personnel, au cours d’ateliers divers ou d’évènements ponctuels sous forme de week-end en nature par exemple.

Pour plus d’informations sur les programmes :

https://condanse.fr/danse-femmes-entrepreneurs-mouvement-entreprises/

 

 

3 JOURS POUR RENAITRE

Le prochain événement se déroulera du 20 au 22 juillet à Paris sous forme d’un stage dans un lieu haut gamme où nous apprendrons l’importance de l’instant présent, du lâcher-prise, de l’énergie vitale. L’idée est de calmer notre mental, réduire le stress et éradiquer les pensées limitantes afin de retrouver son potentiel et se révéler à soi. Aucun niveau de danse n’est exigé, il faut juste avoir envie de se faire plaisir, d’apprendre en s’amusant et de se redonner de l’importance sans culpabiliser. Les maîtres mots de ce stage sont : Se recentrer, souffler, faire un break, prendre soin de soi, retrouver énergie, vitalité et plaisir.

Pour plus d’informations sur le stage : https://condanse.fr/stage-dete/

 

Car finalement si on y réfléchit vraiment, combien cela nous coûte-t-il d’ignorer notre moi profond, nos désirs, nos envies, d’ignorer ce que nous dit notre cœur, notre corps, notre intuition ? Combien cela nous coûte-t-il d’être tout le temps dans la course, de satisfaire les demandes extérieures avant les nôtres ? Combien ? En termes de santé, de richesse intérieure ou extérieure, de réussite personnelle, de résultats, de potentiel, de qualité relationnelle ?

Moi, cela a failli me coûter la vie.

Prendre soin de soi ne devrait pas être une option mais un devoir, une priorité, une responsabilité, un job à part entière. Et ce peut être le job le plus excitant de sa propre vie !

Laure Thirion

 

 

Informations :

Site web : www.condanse.fr

 

Page Facebook : https://www.facebook.com/CondAnsé-Se-révéler-par-la-danse-2000676536927273/

 

LIVRET OFFERT à télécharger « Gestion du stress et secrets de danseurs » :

https://condanse.us17.list-manage.com/subscribe?u=e3c4a3c3a87c85b22b8e80574&id=6e9f4c18f9