Découvrir les huiles essentielles

 Promesse de bienfaits, les huiles essentielles ne sont pas de produits anodins. Voici quelques bases pour en tirer le meilleur et éviter tout danger.

En quelques années, les huiles essentielles ont envahi les comptoirs des pharmacies, des magasins bio, des salons « bien-être ». Pourtant, leur puissant potentiel impose de ne pas les utiliser « à la va vite » et sans précautions. Voici quelques éléments incontournables avant de les consommer.

On ne peut dissocier les huiles essentielles des plantes aromatiques à partir desquelles elles sont extraites. Les huiles essentielles sont les composés complexes – odorants et volatils – synthétisés par les plantes pour qui elles sont des « outils de communication ». Elles sont concentrées dans des parties de plantes bien définies qui sont la matière première de  la distillation.

Incontournables : la distillation ou l’expression
La distillation est un procédé qui est réalisé avec de l’eau portée à ébullition. La vapeur d’eau extrait et entraîne les huiles essentielles. Puis, elles sont séparées de l’eau car elles sont plus légères (pour la plupart). Pour les zestes des agrumes, les huiles essentielles (ou essences) sont obtenues par un procédé mécanique : l’expression.

Aujourd’hui environ 300 huiles essentielles sont utilisées dans des domaines tels que la pharmacie, la parfumerie, l’agronomie, l’alimentation, la cosmétique…

Si elles sont redevenues des produits phare de notre vie contemporaine, les huiles essentielles sont pourtant utilisées par les hommes depuis la nuit des temps !

Claire Laville de Lacombe
Docteur en Pharmacie
Diplômée en Phytothérapie & Aromathérapie

Cumin, fenugrec, coriandre… épices utilisés depuis l’antiquité