Enfants de cire et de plumes

Quel sera le futur de notre humanité ? s’interroge Lucy Glendining, l’une des 62 artistes présents à la Halle Saint Pierre dans le cadre de l’exposition Hey ! Des œuvres dérangeantes.

Lucy Glendining - sculpture - Pink-and-Fluffy-Little-Darling-2014
Lucy Glendining – sculpture – Pink-and-Fluffy-Little-Darling-2014

 

Derrière la vitre, un bébé rose, presque en position fœtale,  entièrement recouvert d’un duvet tout doux :   on a envie de le caresser, comme on le ferait avec un chat  roulé en boule, pour éprouver la légèreté de son pelage au creux de sa paume, pour créer un contact, une relation. Mais le bébé a quelque chose d’inquiétant, de fermé sur lui-même, un air d’incommunicabilité avec son environnement…Vulnérabilité et angoisse.

Le message artistique de Lucy Glendining frappe, là, contenu dans les deux sculptures de cire et de plumes, présentes à la Halle Saint Pierre dans le cadre de l’exposition Hey !

Lucy Glendining @EM
Lucy Glendining
@EM

Pour  cette artiste anglaise, née en 1964 et qui vit à la campagne dans le Somerset, le corps est porteur de sens, psychologique ou philosophique. L’attendrissement et le malaise simultanés qu’inspirent ses œuvres  traduisent sa réflexion sur le futur de l’humanité, modulé par  les manipulations génétiques. Autant se réjouit-elle des progrès médicaux accomplis dans le traitement de maladies. Autant s’inquiète-t-elle des risques que pourraient prendre certains qui franchiraient les barrières morales, qui joueraient sur le patrimoine génétique. « Vous vous souvenez du mythe d’Icare ? rappelle Lucy Glendining.  « Il s’est trop rapproché  du soleil, et la cire qui maintenait ses ailes a fondu. Mes personnages, des enfants, sont eux-aussi faits de cire ».

Le public pourra retrouver Lucy Glendining dans une exposition réalisée par la galerie Da End(1) à Paris.

Elle y avait été exposée en 2013, pour la première fois en France.

EM

 

Da End – 17 rue Génégaud, Paris 6e

www.da-end.com

Une réflexion sur “ Enfants de cire et de plumes ”

Les commentaires sont fermés.