Huiles essentielles par les voies aériennes ou diffusion

Les huiles essentielles parfument magnifiquement nos lieux de vie. Elles peuvent surtout être vertueuses en terme de santé. Si l’on sait bien les utiliser.


La diffusion des huiles essentielles dans l’atmosphère va, en premier lieu, permettre d’assainir l’air, désinfecter la chambre d’un malade, parfumer l’air agréablement, aider au traitement des affections ORL et aussi stimuler les défenses de l’organisme.

C’est bon pour le moral, la concentration, la relaxation…

Les huiles essentielles agissent aussi sur le comportement humain. Des études ont été menées dans les années 80 sur la relation entre psychologie et les odeurs. Laromachologie était née !
On retrouvera ses bienfaits en respirant des odeurs citronnées aux vertus stimulantes ou encore les odeurs florales favorisant la concentration, les odeurs de sous-bois relaxantes.
Des travaux en milieu hospitalier ont montré des modifications positives de l’activité psychique chez les patients très âgés.
Différents moyens sont utilisés pour diffuser les huiles essentielles et nous permettre de les respirer.

  • Directement sur un mouchoir on déposera quelques gouttes d’huiles pures parmi celles qui ne sont pas agressives pour les muqueuses
  • Diffuseur électrique crée un brouillard chargé de gouttelettes d’huiles essentielles qui vont se répartir dans la pièce. Il est préférable de limiter la diffusion à 15 minutes par pièce. Les huiles sont diluées dans l’alcool pour obtenir la quantité nécessaire au temps de diffusion .
  • Pour les chambres des enfants, la diffusion se fait en dehors de leur présence. Après une diffusion limitée à 10 minutes, on aère quelques instants la pièce avant de les faire rentrer.
  • En inhalations, avec quelques gouttes du mélange alcool – huile essentielle dans un bol d’eau chaude
  • En gargarisme et bains de bouche, mais toujours très diluées (5 à 10%)

➔ Précautions d’emploi :

  • Ne jamais utiliser les huiles essentielles irritantes en diffusion, telles que la cannelle, la sarriette des montagnes, le thym à thymol, ou le cumin.

Les huiles essentielles par voie orale ou par voie cutanée