La Croatie autrement

Avec près de 5000 km de côtes baignées par l’Adriatique, ses mille îles, la Croatie attire les touristes européens séduits par son climat méditerranéen, ses eaux claires, ses hébergements de qualité. Son patrimoine artistique, architectural, culturel aux confluents du monde occidental et de l’Orient, en font une destination riche et diverse, à visiter 365 jours par an.

Trogir, une ravissante petite ville, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Bâtiments et maisons sont construits avec la pierre blonde , dite "pierre de Trogir".
Trogir, une ravissante petite ville, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Bâtiments et maisons sont construits avec la pierre blonde , dite « pierre de Trogir ».
 
«  Nous pouvons aujourd’hui fêter les 1000 ans de notre couvent Saint-Nicolas parce que Napoléon ne l’a pas détruit, comme il l’a fait avec les autres couvents bénédictins ».

La colère qui s’exprime à travers ces mots n’est pas le fait d’un ecclésiastique du XIXe siècle. Nous sommes en décembre 2014. Celui qui parle est le maire-adjoint de Trogir. Costume noir-chemise blanche-cravate sombre,  il s’adresse à ses administrés. Dans l’ilot historique de Trogir, cette petite ville dalmate, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, quelques dizaines d’hommes et de femmes se pressent devant des écrans de télévision, ici sur une placette  cachée entre de ravissantes maisons médiévales et fleuries, là  dans la halle aux poissons, qui jouxte la Porte de la mer, ouverte dans les remparts du XVIe siècle. Ils écoutent religieusement leur élu. L’église Saint Dominique, n’a pu en effet tous les accueillir.

La référence à l’Empereur pourrait surprendre, plus de deux siècles après la  présence française en Dalmatie. Une brève présence d’ailleurs. Elle  n’a duré que cinq années (1809-1815) mais a marqué profondément les esprits et les institutions. Représentant de Napoléon, le général Marmont a alors véhiculé l’esprit de la Révolution française. Il a construit  des routes, créé des écoles où l’on pouvait parler le croate, alors que les Vénitiens qui occupaient le pays depuis quatre siècles l’avaient interdit. Il a aussi instauré le mariage civil et bien d’autres dispositions juridiques modernes. Une rue importante à Split porte son nom.

 

Une Eglise influente

Mais cette reconnaissance n’est pas  partagée par tous. L’Eglise a veillé au grain.  Sa présence forte depuis la fin de l’Empire romain ne s’est jamais démentie.  Il en va ainsi des bâtiments religieux. Un exemple ? Dans le seul ilôt de Trogir, un bijou d’architecture aux pierres blondes, dont on fait le tour à pied en quelques minutes, le visiteur peut pénétrer dans pas moins de huit églises, dont la cathédrale Saint-Laurent, lesquelles déclinent avec charme les styles roman, gothique, baroque.

Reprenant de la vigueur après la période communiste, qui l’avait affaiblie, l’influence sociale de l’Eglise reste prégnante. Selon le recensement de 2001, 90% de la population se déclare chrétienne. Le Vatican a été le premier à reconnaître la Croatie comme Etat indépendant en 1991. Le mariage religieux peut encore dispenser du mariage civil. Des médecins demandent le droit de refuser l’IVG.  Dans l’appareil de la compagnie aérienne croate  une petite plaque gravée mentionne avec fierté que Benoît XVI a emprunté Croatia Airlines. Et que Jean-Paul II, avant lui, en a été un fréquent passager.

Ivan Mestrovic, le symbole

C’est encore le Vatican, qui a sauvé des geôles et la vie du plus grand sculpteur croate du XXe siècle : Ivan Mestrovic. Né en 1883, Mestrovic est incarcéré en 1941 par les Oustachi, alors au  pouvoir et favorables à Hitler.  Mestrovic pourrait symboliser à lui seul le melting pot qui caractérise la Croatie. où se mêlent et se superposent les influences du monde occidental et de la religion. Formé à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, il s’inspire des idées lancées par Gustav Klimt et du point de vue littéraire, de Tolstoï. Son admiration inconditionnelle va à Rodin. Il le rencontre à plusieurs reprises,  il entretient avec lui une correspondance abondante, et il appelle « Maître ». Exposé au Musée du Jeu de Paume en 1933, Mestrovic,  le sera en 2012 au Musée Rodin : par la présence de ses sculptures,  Mestrovic annonçait ainsi l’intégration de la Croatie dans l’Union européenne en juillet 2013. Aujourd’hui de très nombreuses œuvres sont visibles à Split dans la Galerie qui porte son nom et qui fut la maison et l’atelier qu’il se fit construire dans les années 1930.  En mai 2015, la Galerie  à Split mais aussi  le Zagreb de Mestrovic  présenteront une soixantaine de sculptures de Rodin, dont certains chefs d’oeuve célébrisssimes comme le Baiser et le Penseur.

Galerie Ivan Mestrovic, Split, Croatie
Galerie Ivan Mestrovic, Split, Croatie
Games of Thrones, saison 5 tourné en Croatie

Mélange d’une toute autre nature, la Croatie est l’un des trois pays où est tournée la série américaine Games of Throne, et cela depuis la saison 2.

 

DubrovnikTBslike866b
Tournage de Games of Thrones – Croatie

 

Le tournage de la saison 5 de Games of Thrones a repris. En Croatie l’équipe circule de la forteresse de Dubrovnik à la vieille ville de Split.

Dubrovnik a été choisie pour le site du Trône de Fer et le reste d’une saison à l’autre. Dans la ville historique de Split, de nouveaux lieux de tournage sont retenus comme la Villa Dalmacija qui représente Dorne ou la plage de Duilovo. Il en va de même de Sibenik. Des scènes sont tournées à proximité de la cathédrale Saint Jacques, classée à l’Unesco. Kastel Gomilica, en bord de mer pourrait figurer le village Braavos. D’autres sites comme la forteresse Topana et le stade d’Imotski, considéré comme un des plus surprenants au monde pourraient à leur tour être intégrés au tournage. Des négociations sont en cours.

La forteresse de Kris, à quelques kimomètres de Split. Vue de la petite église, transformée en mosquée par les Turcs aux XVe et XVIe siècle.
La forteresse de Kris, à quelques kilomètres de Split. Vue de la petite église, transformée en mosquée par les Turcs aux XVe et XVIe siècle.
 

L’opportunité de faire connaitre la Croatie autrement grâce à la célébrité mondiale de cette série n’a pas échappé à la perspicacité des opérateurs du tourisme D’ores et déjà, des agences de voyage.  organisent  ainsi des visites guidées  sur les sites de tournage. Parmi eux l’agence de voyage Viator.com ou www.gameofthronestourcroatia.com.  L’Office de Tourisme  n’est pas en reste. Il a édité un plan explicatif spécifique. L’occasion de voir en vrai, les décors de série « successful« .

 

Elsa Menanteau

 

 

___________________________________________________________________________

Split –

Y aller avec Selectour Afat

A partir de 649 euros au départ de Paris (vols et transferts compris) – Logement en hôtel Club 3* en formule 8 jours/7 nuits en chambre double et pension complète (eau, vin et sodas inclus). Renseignements et réservations :  site selectour-afat – Tel. : 01 78 42 78 43 (prix d’un appel local) – Et dans toutes les agences du réseau.

La compagnie aérienne Croatia Airlines

-entre 2 at 5 vols /jour entre Paris CDG et Zagreb à partir de 156 €

-Vols au départ de Nice et de Lyon

L’hébergement

Les hébergements de qualité ne manquent pas. Plusieurs chaînes internationales sont présentes, au rand desquelles Radisson et Méridien. Ici quelques vues de l’hôtel Méridien.

 

Lire aussi Dalmatie classique, Dalmatie moderne

__________________________________________________________________________