La lune tzigane brille plus que le soleil

Dans un no man’s land chic, à l’orée du bois de Boulogne, un vieux chapiteau rouge se dresse. Il y fait chaud à l’intérieur dans tous les sens du terme, chaleur du corps, chaleur de l’âme. C’est le temple de la famille Romanès et de son cirque tzigane. La tribu au grand complet offre un spectacle indescriptible,  « La lune tzigane brille plus que le soleil ».

Roza Romanès © DR
Roza Romanès © DR

La musique y est essentielle, un violon, un accordéon, une contre-basse, une clarinette et Délia, la matriarche, qui chante. La musique passe sans transition de la gaité la plus absolue à une mélancolie, qui donne du vague à l’âme. Mais la nostalgie ne fait qu’affleurer. Très vite, la vitalité reprend le dessus. Les numéros proposés ont le charme de l’obsolescence. La danseuse de corde, et son ombrelle rouge, numéro négligé des cirques contemporains, semble tout droit sortie des « Amoureux de Peynet », ces dessins stylisés pleins de grâce, oubliés aujourd’hui. Le couple d’acrobates avec des portées telles qu’on n’en voit plus semble uni par un fil invisible. Les jongleurs sont au top. Contorsion, funambule, trapèze, rubans, diamantine, cerceaux s’enchainent dans un rythme endiablé. Nous ne dirons rien du final qui est un pur moment de poésie. Le plus étonnant est de voir le public, petits et grands confondus, taper dans ses mains avec entrain dès les premières secondes du spectacle.

La troupe au grand complet
La troupe au grand complet

Pas d’entracte, pas de vente de produits dérivés, pas d’étoiles ou baguettes magiques lumineuses qui coûtent une fortune et provoquent des crises d’hystérie si on a l’audace de refuser l’objet à l’enfant. Rien de tout ça, mais à la fin du spectacle, vin chaud et beignets ; et Alexandre Romanès, le mari de Délia, poète à ses heures, dédicace ses ouvrages avec bonhomie. Il a déjà publié trois recueils chez Gallimard. Tout se fait à la bonne franquette. C’est un moment unique à partager jusqu’en avril.

Et si le cœur vous en dit, si les mélodies tziganes vous bouleversent l’âme, si la folie tzigane vous emporte, n’hésitez pas à aller réveillonner en « Zone libre », le 31 décembre à partir de 21 heures jusqu’à l’aube.

Renseignements et réservations:  01 40 09 24 20 ou 06 99 19 49 59 Email : cirque.romanes@wanadoo.fr/ Site Internet : www.cirqueromanes.com

Alexandre Romanès : « Un Peuple de Promeneurs » – Gallimard – 2011, « Paroles perdues » – Gallimard – 2004, « Sur l’épaule de l’ange » – Gallimard – 2010