Phyto-Aromathérapie : comment se préparer avant les fêtes ?

Les fêtes de fin d’année approchent et nous savons que notre organisme sera très sollicité. La phyto-aromathérapie est là pour nous aider à préparer le terrain.


Détoxifier notre organisme

* Alimentation appropriée

Avec l’automne, notre alimentation change et l’on fait la part belle aux racines de saison : carottes, topinambours, céleri. Grâce à leurs propriétés dépuratives, elles vont aider à la détoxification des intestins.
D’autres aliments participent à ce « nettoyage » : les aliments riches en magnésium et en lithium tels que les céréales, les œufs, le chocolat (noir), les poissons, les fruits secs et les aliments riches en vitamines du groupe B (céréales, légumineuses, pain complet, volailles).
En parallèle il faut diminuer les existants tels que le café, thé….

* Coup de pouce des Huiles Essentielles et des plantes

Les propriétés de certaines plantes vont être mises à profit pour drainer le foie et les reins.

  • Drainage du foie : HE de citron est la reine de la détox du foie. Sa très bonne tolérance nous permet de faire des cures de 3 semaines à raison de 3 gouttes 3 fois par jour à laisser sous la langue (1 minute).
    Une synergie efficace pour drainer le foie : Menthe poivréeRomarin à verbénoneCarvi . La menthe stimule sur le foie, le romarin à verbénone stimule les secrétions biliaires et détoxifie le foie, le carvi agit sur les sécrétions salivaires, gastriques et biliaires. Les huiles sont mélangées dans un flacon de 25-30 ml (50 gouttes de chaque), on prendra 3 gouttes du mélange sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée de miel 3 fois par jour pendant 3 semaines maximum.
  • Drainage des reins : la principale façon de nettoyer les reins est de boire en quantité suffisante. En plus de la consommation habituelle d’eau, on associe des infusions faites avec les plantes drainantes telles que la prêle, la reine des prés ou encore le cassis. Pour une infusion de 250 ml (un grand mug), on laissera infuser 2-3 minutes une cuillerée à café de chaque plante.

Ces suggestions s’adressent à des personnes ne présentant pas de pathologies digestive ou rénale. En cas de grossesse ou d’allaitement, il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles.
Les recommandations et contre-indications des voies d’administrations sont décrites dans les articles précédents : voie orale, voie cutanée, voie aérienne ou diffusion. Il est contre-indiquer d’utiliser des huiles essentielles aux enfant de moins de 3 ans, au delà et jusqu’à 12 ans demander une avis médical.

* Hygiène de vie

Les recommandations d’usage s’imposent en cette période à savoir :

  • ne pas se coucher trop tard,
  • dormir suffisamment, (les jours courts contribuent à l’envie de dormir),
  • limiter les boissons alcoolisées et sucrées,
  • limiter les aliments gras, sucrés, les laitages,
  • privilégier les légumes (bio).
  • pratiquer une activité physique / sportive quotidienne

Claire Laville de Lacombe
Docteur en Pharmacie
Diplômée en Phytothérapie & Aromathérapie