Salle de rédac’ : trop intellos vos sujets

Trop connue, pas assez connue, trop intello… Véra Rousse raconte encore pour notre série Salle de Rédac’,  la dure réalité de la vie de pigiste. Cette fois-ci,  à travers un échange de mails, elle souligne la difficulté de communication avec la rédactrice en chef. Hilarant et grinçant.

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V

Merci de votre proposition de sujet pour notre magazine. Mais nous ne voyons pas ce que nous pourrions faire de vos chroniques qui ne s’intègrent pas dans notre mensuel « Si T’es une Femme ». Notre journal doit être un guide pour les lectrices, concret, de son temps, sans tabou, en matière de santé, bien-être, famille, mari, sexe, homme. (C’est quelquefois différent.) Ce concept n’a encore jamais été fait. Nous avons un challenge à remplir. Merci de proposer des sujets en rapport.

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V

Vos sujets sont très pointus, très interpellants, même intéressants, mais vous écrivez d’une façon trop intellectuelle, voire scientifique, c’est trop pour nos lectrices. Vous comprenez. Merci de rectifier.

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V

Les femmes que vous nous proposez  pour des portraits sont trop connues, les lectrices ne peuvent pas s’identifier à elles. Proposez-en d’autres. Merci.

 

De :

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V,

Merci de ne plus nous adresser vos chroniques que vous nous envoyez tous les mois et même quelquefois deux fois par mois et que je trouve très sympathiques, mais  1/ nous n’avons pas de place, 2/ si nous l’avions, nous demanderions à une « signature » ce genre de papier, comprenez-le.

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V

La designer* B est très bien mais vous auriez dû nous la  proposer il y a deux ans quand elle se battait pour réussir, maintenant que c’est fait, cela nous intéresse moins et les lectrices itou. Merci.

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V,

La créatrice de bijoux S n’est pas encore connue, c’est très bien mais je crois que pour créer des bijoux, il faut un sens artistique, n’est-ce pas ? Alors ça ne va pas être possible. Les lectrices ne pourraient s’identifier.

Merci de réfléchir à vos propositions selon notre ligne éditoriale avant de les envoyer…

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V,

Ok pour le sujet « A bas la fatigue, vive l’énergie ». Pour compléter votre documentation, je joins les pages d’un site internet canadien qui parle du sujet. Faites-en votre profit.

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V,

Je vous remercie de me faire remarquer que l’article canadien date de 2003 mais comme je vous l’ai déjà dit au téléphone, il est parfaitement dans le sujet. Vous n’avez qu’à traduire et à mettre l’article à votre sauce. Il n’est pas besoin d’aller faire des interviews à droite, à gauche.

Merci de le rendre après-demain. Nous sommes très en retard.

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère V,

Il y a trop de mots complexes dans votre dernier papier :  « ragaillardi », « rasséréné », mettez plutôt « au top », « super forme », « cool », « zen ». Vous voyez…Il faut que tout le monde comprenne, je vous le répète.

 

De : C@sitesunefemme.com

A : V

Objet : Re : proposition de sujet

Chère madame,

Vraiment j’aimerais que vous teniez compte de mes remarques.

Une mise au point s’impose. Nos lectrices ne sont pas des intellectuelles, elles n’ont pas fait d’études, peut-être même sont-elles illettrées ou d’origine étrangère. Donc il faut une approche simple des sujets, explicative, concrète, compréhensible par toutes. Par exemple, « nirvanesque » ne peut convenir ou alors c’est de l’humour. Mais il n’y a pas de place pour cela dans notre magazine. Dîtes plutôt « c’est top bien-être ».

Vous comprenez ?

 

Véra Rousse

 Lire aussi Pigiste or not pigiste

Salle de rédac : journée internationale des  femmes