Archives pour l'étiquette art brut

Avec l’exposition Art/Afrique, le nouvel atelier, la Fondation Louis Vuitton met l’art africain à l’honneur

A partir du 26 avril et jusqu’au 28 août, la Fondation Louis Vuitton présente « Art/Afrique, le nouvel atelier ». Divisée en trois parties, cette exposition met en lumière une scène africaine effervescente, à la pointe de l’art contemporain et surtout très politique.

Rassemblées sous le titre « Art Afrique, le nouvel atelier », ces deux expositions – nommées « Les Initiés » et « Etre là » – sont présentées à la Fondation Louis Vuitton à Paris jusqu’au 28 août. Elles reflètent l’effervescence et le dynamisme de la scène artistique du continent africain. La première réunit une sélection d’œuvres de quinze artistes emblématiques de la collection d’art contemporain de Jean Pigozzi, présentée pour la première fois à Paris. La seconde « Etre là »,  témoigne du foisonnement culturel que connaît actuellement l’Afrique du sud, toujours profondément marquée par son histoire.

On y retrouve les figures tutélaires, William Kentridge ou Sue Williamson. Ceux qui, nés dans les années 1970, ont connu l’apartheid dans leur enfance, tels Nicholas Hlobo ou Zanele Muholi. Et les born free qui, comme Jody Brand ou Buhlebezwe Siwani, virent le jour à l’orée des années 1990, époque à laquelle Nelson Mandela fut libéré. Soit dix-sept artistes sud-africains réunis à la Fondation Louis-Vuitton, à Paris. Cette exposition, reflète avec force la fougue et la vitalité d’une scène majeure de l’art contemporain. Son titre,  « Etre là. » dit combien ces plasticiens, activistes revendiqués pour certains, ont toujours cru au pouvoir de l’art et à sa capacité à changer le cours de l’Histoire. Aussi, au fil d’un parcours fluide,  servi par les espaces grandioses des lieux, se dessinent les luttes, les ­espoirs, les aspirations et les revendications de trois générations. L’art est toujours politique en Afrique du Sud comme en témoignent ces pavés multicolores.

Pascale Marthine Tayou, Colonisation, pavés coloriés à la gouache

Des chiens, imaginés en 2003 par Jane Alexander (née en 1959), aux gentilles têtes de Mickey et aux corps nus de petits garçons,  accueillent le visiteur.  Dans cette installation, ces animaux qui font froid dans le dos, ­défilent en bataillons, symbolisant l’obsession sécuritaire du pays.

Mais à l’issue de cette exposition une question se pose : pourquoi une fois de plus ranger dans des cases la création artistique ? En effet, on ne parle pas d’art européen… Ne pourrait-on pas parler plus simplement de création contemporaine ?

Jane Alexander Infantry with Beast [detail], 27 Figures 2008-10, Beast 2003 Glass fibre, oil painting, shoes, wool carpet

http://www.fondationlouisvuitton.fr/

Catherine Jubert

Halle Saint Pierre : Les bonheurs d’un collectionneur

 

halle saint pierre mars 2016

 

Avec la particularité qui l’anime, la Halle Saint Pierre expose quelque 600 œuvres de 70 peintres, sculpteurs, photographes qui évoluent entre l’art brut et l’art contemporain, en passant par l’expressionisme figuratif. Toutes appartiennent à un collectionneur, Jean-Claude Volot qui depuis près de quarante ans, fait confiance à son intuition et à son plaisir. Pour la première fois, un grand nombre des œuvres visibles ou entreposées à l’Abbaye d’Auberive sont visibles à Paris jusqu’au 26 août 2016.

Continuer la lecture de Halle Saint Pierre : Les bonheurs d’un collectionneur

Hey! Modern Art et pop culture à la Halle Saint Pierre : la culture déjantée

 

Peintures, sculptures,  dessins, collages…62 artistes  venus du monde entier donnent un aperçu des autres cultures, les cultures marginales, hors normes, pop, underground…  Pour la troisième fois la Halle Saint Pierre accueille une exposition organisée par la revue HEY ! Modern Art & Pop Culture. Du cent pour cent déjanté.

 

Continuer la lecture de Hey! Modern Art et pop culture à la Halle Saint Pierre : la culture déjantée

Didier Daeninckx : Caché dans la maison des fous

 

Résistance, guerre d’Espagne, poésie, asile d’aliénés, art brut… Didier Daenincks , dans un court et passionnant roman « Caché dans la maison des fous« , raconte un moment d’histoire méconnu. La France est occupée. Dans  un lieu isolé de Lozère se cachent et se croisent Paul Eluard, Denise Glaser, et les fondateurs d’une nouvelle psychiatrie.

Continuer la lecture de Didier Daeninckx : Caché dans la maison des fous

Ecriture, écritures, la typo dans tous ses états

 

Alors que le 20 mars s’ouvre à Paris le Salon du livre, POUR NOUS LES FEMMES propose de retrouver trois événements qui mettent en valeur l’écriture : la BnFet la RATP pour  Ecritures du monde, France Culture pour Sacrés caractères, et la Maison de Balzac pour Ecritures Dessinées.

Continuer la lecture de Ecriture, écritures, la typo dans tous ses états