Archives pour l'étiquette art graphique

Balade artistique à Sète

Fragment de l’Immaculée Conception © DR

Certains ou certaines partent à l’autre bout du monde pour voir du pays. Expédition onéreuse et pas forcément réussie. Il est si simple d’arriver à Sète par le train, la gare garde encore les traces du festival de photos Images singulières, d’enjamber le canal qui la longe et d’entrer en terra incognita. Je vous invite à une balade en trois actes dans les rues de Sète.

La première nous emmènera au musée Paul Valéry, d’inspiration Le Corbusienne, enseveli dans la verdure, accroché au Mont Saint-Clair et surplombant le cimetière marin où reposent Paul Valéry et Jean Villar. L’exposition temporaire y est consacrée à un chef d’œuvre du Greco « L’Immaculée Conception », œuvre centrale du triptyque de la chapelle Oballe de Tolède.

L’archipel Di Rosa

La seconde nous entraînera au bord des canaux, face au palais consulaire, drôlatique témoin de la richesse de Sète dans les années 20, pour visiter le MIAM, Musée International des Arts Modestes, et son exposition conçue par Hervé Di Rosa, « En toute modestie, l’archipel Di Rosa ». Le peintre, créateur et concepteur du musée, a invité ses amis pour qu’ils dessinent avec lui sa cartographie du monde artistique et humaine.

Un ballon sur la ville © MN

Le troisième acte sera le trait d’union entre les anciens et les modernes, une visite non exhaustive du MaCO, le musée à ciel ouvert de Sète. Poésie, humour, beauté ou caricature se déclinent à tous les angles de rue et à tous les étages.

L’Immaculée Conception du Greco à Sète

En toute modestie/L’archipel Di Rosa

MaCO : la culture au quotidien

De Zurbaran à Rotkho, collection Alicia Koplowitz au musée Jacquemart André

Dis-moi ce que tu collectionnes et je te dirai qui tu es.

Amedeo Modigliani (1884-1920) – La Rousse au Pendentif – 1918 – Huile sur toile – 92 x 60 cm © Collection Alicia Koplowitz – Grupo Omega Capital

Y a-t-il une manière féminine de collectionner l’art ?

C’est inévitablement la question que l’on se pose en regardant la collection d’œuvres exceptionnelles réunies au Musée Jacquemart André par l’espagnole Alicia Koplowitz. Une collection de femme au cœur d’un musée dont les œuvres ont été réunies par une autre femme : Nellie Jacquemart.  Dans cet écrin, 53 œuvres de maîtres anciens et modernes se côtoient dans un dialogue avec les siècles : sculptures antiques, tableaux de Zurbaran, Tiepolo, Canaletto, Guardi et Goya voisinent avec les peintures, dessins et sculptures de Toulouse-Lautrec, Gauguin, Van Gogh, Picasso, Van Dongen, Modigliani, Schiele, de Staël, Freud, Rothko, Barceló, Giacometti, Bourgeois, Richier…

 Francisco de Zurbarán (1598 – 1664) – Vierge à l’Enfant avec saint Jean-Baptiste – vers 1659 – Huile sur toile -119 x 100 cm © Collection Alicia Koplowitz – Grupo Omega Capital

C’est aussi à un dialogue avec elle-même que nous invite la collectionneuse et femme d’affaire espagnole, présidente du Grupo Omega Capital, société d’investissement, au travers d’œuvres finement choisies et  présentées de manière chronologique.

Pablo Picasso (1881-1973) – Tête et main de femme – 1921 – Huile sur toile – 65,4 x 54,9 cm © Collection Alicia Koplowitz – Grupo Omega Capital  © Succession Picasso 2017

Pour Alicia Koplowitz, sa collection a beaucoup à voir avec sa biographie. Collectionner des œuvres d’art relève du cheminement initiatique, un chemin qui lui a servi de bouclier face aux diverses vicissitudes de sa vie et le long duquel elle a appris à explorer les voies intimes qui lui étaient inconnues, des voies qu’elle a peu à peu découverte au travers des tableaux.

 Lucian Freud (1922 – 2011) – Fille au manteau de fourrure – 1967 – Huile sur toile – 61 x 51 cm © Collection Alicia Koplowitz – Grupo Omega Capital , Fukuoka Sogo Bank Ltd. /© Lucian Freud Archive/Bridgeman Images

C’est pourquoi l’on retrouve de nombreux visages féminins au cours de cette exposition.

Tous les types de femmes semblent s’y être donnés rendez-vous : la vierge au doux visage, de Francisco de Zurbaran (Vierge à l’enfant avec Saint-Jean Baptiste), la sévère duchesse de Bragance de Juan Pantoya de la Cruz, engoncée dans sa collerette et les conventions sociales, la secrète et méditative créature de Tête et Main de Femme de Picasso, la mélancolique de La Rousse au Pendentif de Modigliani, la mystérieuse Fille au manteau de fourrure de Lucian Freud, la femme tourmentée représentée par l’araignée (Spider III) de Louise Bourgeois.

Il y aura forcément une femme  dans laquelle vous vous reconnaitrez au cours de cette exposition… Mais, le 10 juillet, il sera trop tard !

Site Internet :

http://www.musee-jacquemart-andre.com/

Catherine Jubert

 

Halle Saint Pierre : Les bonheurs d’un collectionneur

 

halle saint pierre mars 2016

 

Avec la particularité qui l’anime, la Halle Saint Pierre expose quelque 600 œuvres de 70 peintres, sculpteurs, photographes qui évoluent entre l’art brut et l’art contemporain, en passant par l’expressionisme figuratif. Toutes appartiennent à un collectionneur, Jean-Claude Volot qui depuis près de quarante ans, fait confiance à son intuition et à son plaisir. Pour la première fois, un grand nombre des œuvres visibles ou entreposées à l’Abbaye d’Auberive sont visibles à Paris jusqu’au 26 août 2016.

Continuer la lecture de Halle Saint Pierre : Les bonheurs d’un collectionneur

Les ailleurs de la France : lutter contre le racisme et l’antisemitisme

 

 

 

Performances, débats, forum, expos… quelque 70 événements et animations, tous gratuits rythmeront les activités du Musée National de l’histoire de l’immigration dans le cadre de la Semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme. Du 21 au 27 mars 2016

Continuer la lecture de Les ailleurs de la France : lutter contre le racisme et l’antisemitisme