Archives pour l'étiquette danse

« Ochres » du Bangarra Dance Theatre

Au musée du quai Branly, la compagnie de danse contemporaine australienne Bangarra Dance Theatre inaugure la saison des spectacles des arts vivants. Mêlant traditions ancestrales et danse contemporaine, la compagnie composée uniquement d’Aborigènes et de danseurs issus de la région du détroit de Torrès, présente le spectacle Ochres du 5 au 8 octobre.

Le passage de cette troupe à Paris est un événement rare et l’occasion de découvrir une pièce crée en 1994 et remontée pour la première fois à l’étranger.

L’ocre (en français) est au cœur de la vie quotidienne des Aborigènes d’Australie. Cette substance argileuse, utilisée pour les rituels et les cérémonies, les arts visuels et la guérison, se révèle surtout un médium symbolique qui permet aux Aborigènes de raconter leurs histoires à travers les peintures corporelles portées lors de danses qui honorent les esprits. Ochres célébre l’importance des pigments dans la vie quotidienne et spirituelle des Aborigènes, et les danseurs s’en recouvrent le corps au fil de la représentation.

En quatre tableaux, chacun mettant en avant une couleur et ses caractéristiques – le jaune, le noir, le rouge et le blanc – les chorégraphes Stephen Page et Bernadette Walong-Sene épaulés par Djakapurra Munyarry, conseiller culturel et danseur invité ont créé un univers onirique, dominé par des esprits tutélaires qui donnent vie et mort aux humains avec leurs joies et leurs souffrances exprimées dans des mouvements et un phrasé véritablement hypnotiques. Le compositeur David Page a en effet rejoint cette philosophie en créant une bande sonore qui, mêlant anglais et langues autochtones, musique contemporaine et inspirations rituelles, donne toute sa puissance au ballet.

Ochres
Théâtre Claude-Levi Strauss, Musée du Quai Branly-Jacques Chirac.
Durée du spectacle : 1 heure
Vendredi 7 octobre à 20H, samedi 8 octobre à 15H et 20H.

L’art et la création entre virtuel et réel : le Festival Villette 100%

 

 

Théâtre, danse contemporaine, cirque, installations, performances Le Parc de la Villette sera en fête. Le  Festival 100% prend possession des 55 hectares de l’espace où  le visiteur pourra découvrir une vingtaine d’œuvres d’artistes internationaux. Du 22 mars au 10 avril 2016.

 

 

 

100 % Expo est conçu comme un parcours d’installations et de performances se déroulant tout au long de l’axe nord-sud du parc de La Villette.

Le visiteur est invité à découvrir une vingtaine d’œuvres d’artistes internationaux –Kris Verdonck, Geoffrey Lillemon … – des univers de créateurs qui jouent avec les frontières du rationnel – Xavier Veilhan, Projet Eva – des installations de jeunes artistes formés dans les plus importants centres d’art européens, comme Le Fresnoy ou la Rijksakademie d’Amsterdam.

Au-delà de la découverte, le spectateur est incité à devenir acteur : il lui revient d’interagir avec les œuvres.

« Ondes, fréquences, données, hackers et algorithmes sont-ils les fantômes de notre époque ? Dans un monde en perpétuelle mutation, lorsque les règles du jeu sont en mouvement permanent, les limites du monde rationnel sont aussi questionnées… »  Ainsi s’interrogent les commissaires de la manifestation.

 

En voici quelques exemples ;

Karina Smigla-Bobinski - ADA (c) DR _
Karina Smigla-Bobinski – ADA (c) DR

 

KARINA SMIGLA-BOBINSKI / ADA (Allemagne)

Une sphère géante flotte dans un espace blanc et marque d’un dessin chacun de ses passages. Comme une « machine artiste » que le visiteur tente de dompter manuellement, elle se déplace aussi de façon autonome non sans rappeler les cellules qui nous composent… Une œuvre ludique et interactive inspirée par les premiers ordinateurs.

Geoffrey-Lillemon-The-Nail-Polish-Inferno-Born-Digital-c-Geoffrey-Lillemon
Geoffrey-Lillemon-The-Nail-Polish-Inferno-Born-Digital-c-Geoffrey-Lillemon

GEOFFREY LILLEMON / The Nailpolish Inferno “Born Digital” (États-Unis)

Lorsque l’on met un des casques de Geoffrey Lillemon, on rentre dans un monde transformé :  The Nail Polish Inferno. Tout change autour de nous, les spectateurs, les œuvres, on découvre l’espace à travers l’univers de l’artiste, coloré et imprévisible. Il offre un spectacle surréaliste évoquant le monde des médias et les extrêmes qui traversent notre champ de vision. Cette déambulation dans un espace transfiguré peuplé de créatures grotesques ou effrayantes est à la limite de l’expérience psychédélique.

Neil-Beloufa-«Rationalized-room»-Being-Rationnal-Wilhelm-Lehmbruck-museum-Duisburg-DE-2015
Neil-Beloufa-«Rationalized-room»-Being-Rationnal-Wilhelm-Lehmbruck-museum-Duisburg-DE-2015

NEIL BELOUFA (France)

Cette sculpture de fer à béton est une forme architecturale, comme une création en cours sur un logiciel 3D dont on ne voit que les lignes, une sorte de croquis dans l’espace.  En s’approchant on découvre des volumes et on peut analyser des objets ou des actions qui, petit à petit, replacent cette abstraction dans la réalité.


 

Informations pratiques

FESTIVAL 100% LA VILLETTE

  • Du 22 mars au 10 avril 2016
  • Tarifs : de 10 € à 32 €
  • Info/résa 01 40 03 75 75
  • lavillette.com • #100pourcent

 

  • Accès
    Métro ; ligne5 Porte de Pantin / Ligne 7 Porte de la Villette
  • Tram 3B arrêt Porte de Pantin Parc de la Villette ou  Porte de la Villette – Cité des sciences et de l’industrie
  • Bus 75, 151, 139, 150, 152
  • Parking
  • PMR contacter le 01 40 03 75 75

Les ailleurs de la France : lutter contre le racisme et l’antisemitisme

 

 

 

Performances, débats, forum, expos… quelque 70 événements et animations, tous gratuits rythmeront les activités du Musée National de l’histoire de l’immigration dans le cadre de la Semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme. Du 21 au 27 mars 2016

Continuer la lecture de Les ailleurs de la France : lutter contre le racisme et l’antisemitisme

Touché au cœur par Patricia Guerrero

Pareicia Guerrero en 2015 © Jean-Louis Duzert
Patricia Guerrero en 2015 © Jean-Louis Duzert
Patricia Guerrero est la nouvelle bailaora de Grenade. Fille d’une professeure de baile, elle fait ses premiers pas de danse à 5 ans et se produit en public à 8 sur le tablao de la mythique peña de l’Albaicín, La Platería. Et depuis elle gravit les échelons avec une grâce et une force dont elle ne se départit jamais. Elle semble être la perfection faite danse.

Continuer la lecture de Touché au cœur par Patricia Guerrero

Bach Flamenco de Veronica Valecillo

Affiche de Bach Flamenco
Affiche de Bach Flamenco

Veronica Valecillo est une danseuse d’origine andalouse, ayant grandi à Toulouse. Elle creuse son sillon sans bruit. Elle sait ce qu’elle veut et ça se voit. Petite, frêle comme un oiseau, droite comme un I, le regard perçant, elle fait de son physique atypique un atout. Inventive et perfectionniste, elle connait parfaitement le cante, et la musique en général, et flirte avec la danse contemporaine. Ce qui lui permet d’organiser une rencontre improbable entre Bach et le flamenco. Elle a débusqué chez le compositeur allemand d’un autre siècle un sens inné du compás. Elle embarque le violoncelliste Raphaël Perraud dans son aventure et le projet Bach Flamenco prend corps. Elle danse, quasiment à guichet fermé, pendant plusieurs semaines, à Paris. Son corps dialogue avec le violoncelle, en parfaite osmose. Son zapateado précis répond aux rasgueados de l’archet. Ils sont seuls sur scène pendant plus d’une heure, dans un bonheur partagé par les spectateurs.

Il est vrai qu’une suite de Bach pour violoncelle est aussi profonde qu’une siguiriya de Manuel Torre.

A lire aussi : Présentation du festival, Gema CaballeroPatricia Guerrero, David Lagos

Théâtre de l’Odéon – dimanche 17 janvier à 15h.
Renseignements et réservations sur le  site du théâtre