Archives pour l'étiquette musique

Barockissimo ! Les Arts Florissants en scène et les dix ans du CNCS

Avec Barockissimo ! Les Arts Florissants en scène, le Centre national du costume de scène et de la scénographie célèbre son dixième anniversaire. Lully, Monteverdi, Rameau accompagnent le chef d’orcestre franco-américain William Christie qui a fait redécouvrirau grand public le patrimoine musical baroque. Un mariage réjouissant du drame et de la fantaisie.

Continuer la lecture de Barockissimo ! Les Arts Florissants en scène et les dix ans du CNCS

Bach Flamenco de Veronica Valecillo

Affiche de Bach Flamenco
Affiche de Bach Flamenco

Veronica Valecillo est une danseuse d’origine andalouse, ayant grandi à Toulouse. Elle creuse son sillon sans bruit. Elle sait ce qu’elle veut et ça se voit. Petite, frêle comme un oiseau, droite comme un I, le regard perçant, elle fait de son physique atypique un atout. Inventive et perfectionniste, elle connait parfaitement le cante, et la musique en général, et flirte avec la danse contemporaine. Ce qui lui permet d’organiser une rencontre improbable entre Bach et le flamenco. Elle a débusqué chez le compositeur allemand d’un autre siècle un sens inné du compás. Elle embarque le violoncelliste Raphaël Perraud dans son aventure et le projet Bach Flamenco prend corps. Elle danse, quasiment à guichet fermé, pendant plusieurs semaines, à Paris. Son corps dialogue avec le violoncelle, en parfaite osmose. Son zapateado précis répond aux rasgueados de l’archet. Ils sont seuls sur scène pendant plus d’une heure, dans un bonheur partagé par les spectateurs.

Il est vrai qu’une suite de Bach pour violoncelle est aussi profonde qu’une siguiriya de Manuel Torre.

A lire aussi : Présentation du festival, Gema CaballeroPatricia Guerrero, David Lagos

Théâtre de l’Odéon – dimanche 17 janvier à 15h.
Renseignements et réservations sur le  site du théâtre

Art et architecture à Paris : mariages heureux, mariages prétentieux

La Philharmonie de Paris est une réussite absolue. A l’est de la capitale, la musique y trouve un écrin qui met en valeur ses variations les plus subtiles. Gisèle Prévost dit son enthousiasme pour cette toute nouvelle salle qui ne méprise pas les amateurs, même les plus fauchés. Au contraire, souligne-t-elle de la Fondation Louis Vuitton  ouverte à l’ouest de Paris à l’automne 2014.  Là, pas de sièges prévus pour les visiteurs  fatigués, et un éventail de prix prohibitifs. Même à trois ans, les enfants payent.

Continuer la lecture de Art et architecture à Paris : mariages heureux, mariages prétentieux